Zoom sur l’acétate de cellulose

De nos jours, l’acétate de cellulose est un matériau très utilisé dans la fabrication de nos lunettes.
Quand nous choisissons notre nouvelle monture, on nous parle souvent d’acétate de cellulose, mais quel est ce matériau ? Quels sont ses points forts ? Et ses points faibles ? Est-ce que l’on peut parler de matériau écologique ?

L’acétate de cellulose est un polymère au trois quart naturel et un quart de plastifiant. On le considère comme noble car il est obtenu à partir d’extrait de coton ou de pulpe d’arbre.
Pour sa fabrication, on collecte, broie puis réduit en poudre les fibres de bois et de coton. Cette réduction est ensuite mélangée à une sorte d’acide acétique, teintée et transformée en plaques. Après environ 6 mois de stockage à sec, elles peuvent être vendues aux différents fabricants de lunettes qui l’apprécient pour ses nombreux avantages :

  • Hypoallergénique
  • Robuste
  • Durable
  • Très confortable
  • Facilement ajustable
  • Résistant à la moisissure
Plaques d’acétate Mazzucchelli

En terme d’écologie, la culture du coton, qui rappelons-le est un composant majeur de l’acétate de cellulose utilise énormément de pesticides et consomme beaucoup d’eau. Ceci pose donc beaucoup de question sur la légitimité d’un produit écologique. Par ailleurs, pour des raisons de coûts, les fibres cellulosiques sont parfois remplacées par des produits pétroliers bien moins coûteux tels que le nylon et polyester.
L’acétate de cellulose reste un matériau très appréciable car il a de nombreux avantages et pour être sûre d’avoir un produit de qualité les plaques Mazzuccheli (fabriquées en Italie) restent une référence. Néanmoins, on est loin de pouvoir parler de matière écologique mais pour cela il existe d’autres matériaux…

Matériau, provenance, écologie… et si nous parlions ensemble de vos prochaines lunettes ?